Mise à jour de ma recette de muesli

Depuis la publication de mon dernier billet sur le muesli, plusieurs personnes de mon entourage m’ont demandé des précisions et ont commencé à réaliser leur muesli !

Les commentaires qui me sont revenus sont mitigés à cause d’un certain nombre de défauts à la recette :

  • « C’est tout sec et difficilement mangeable ! »
  • « C’est pas croustillant, y’a pas de pépites ! »
  • « Le gingembre, ça arrache ! »
  • « J’arrive pas à concasser mes graines, et ça me prend des heures ! »

Depuis le mois dernier, je continue à travailler par itérations sur ma recette de muesli afin de résoudre ces problèmes, et je pense avoir à peu près résolu tous ceux mentionnés ci-dessus.

Voici où j’en suis :

La recette (v2)

  • Céréales :
    • 180g d’un mélange de flocons 5 céréales (avoine, blé, orge, riz, seigle)
    • 20g de flocons de petit épeautre
    • 20g de flocons de sarrasin
    • 20g de flocons de millet
    • 2 cuillers à soupe de farine de châtaigne
  • Oléagineux :
    • 30g de noisettes
    • 30g d’amandes
    • 20g de noix d’Amazonie
    • 20g de noix de pécan
    • 20g de noix de cajou
    • 15g de graines de lin brun
    • 30g de graines de tournesol
    • 30g de graines de courge
    • 20g de graines de sésame, moitié noir, moitié blanc
  • Fruits et plantes :
    • 15g de baies de goji
    • 20g de cranberries
    • 30g de raisins Sultanine
    • 20g de raisins Thompson
    • 10g de raisins Corinthe
    • 15g de gingembre confit
    • 4 abricots secs
  • 40g de beurre doux
  • 1 cuiller à soupe d’huile de tournesol
  • 2 bonnes cuillers à soupe de miel liquide
  • 1 cuiller à soupe de sucre brun
  • 2 cuillers à café de cannelle en poudre
IMG_20130824_192214
Céréales et noix concassées

Concasser les noix, noisettes, amandes et graines. On cherche à faire des petits morceaux : pas de la poudre, mais pas des demi-noisettes non plus.

Astuce : La meilleure méthode que j’ai trouvée est de les envelopper dans un torchon propre et de taper dessus avec la section d’un rouleau à pâtisserie sans manche. Un maillet ou au pire un marteau font aussi l’affaire.

Pour le sésame, j’utilise un bol en céramique au fond strié spécialement conçu pour cela que j’ai acheté au Japon.

Pour les graines de lin et pour le sésame aussi, un moulin à poivre ou à café devrait faire des merveilles.

IMG_20130824_193430
Céréales, noix et graines

Mettre le tout sans les fruits dans une poêle et faire cuire à feu moyen pendant 20-30 minutes (le temps de faire dorer).

C’est le meilleur moment : les céréales et les noix qui grillent lentement dans le miel, ça libère une odeur vraiment divine !

Attention, il faut remuer tout du long, car à la fin ça crame très facilement !

IMG_20130824_194040
On rajoute miel et épices et on fait chauffer

La cuisson finie, laisser le muesli refroidir dans la poêle.

IMG_20130824_195253
La fin de la cuisson

Couper les abricots secs en petits cubes. Oui, ça colle.

Tailler le gingembre confit en petits flocons. Plus c’est fin et petit, mieux c’est ! Le gingembre confit marie les éléments : on veut le disséminer dans la préparation, pas se retrouver à mordre dans un morceau et avoir la bouche qui arrache.

IMG_20130825_003758
Le mélange final

Mélanger le tout.

À cette étape, vous pourrez couper le gros bloc de céréales qui est dans votre poêle en pépites de la taille qui vous convient.

IMG_20130825_003817
Je réserve dans un grand bocal en verre

Réservez dans un grand bocal ou une boite en fer.

Note sur les quantités préparées

Les noix, noisettes, amandes et graines contiennent des huiles qui rancissent si vous ne les mangez pas rapidement après concassage. En plus du goût désagréable, elles perdent beaucoup de leurs propriétés bénéfiques une fois à l’air libre.

Veillez-donc à consommer votre muesli dans les deux semaines après préparation !

Ce qui a changé

Déjà, j’ai commencé par tripler les quantités dans la recette d’origine (~210g de céréales). Cela me permet de manger du muesli pendant une semaine.

J’ai aussi diversifié les céréales et les oléagineux pour des raisons évidentes : apporter un meilleur équilibre. Et puis les noix de pécan et de cajou, qu’est-ce que c’est bon !

Je concasse bien mieux mes ingrédients. Ça parait idiot, mais cela apporte plus de goût et rend le muesli plus facilement digérable. Bonus : vos intestins absorberont bien plus de nutriments de la part des graines si elles sont concassées !

La cuisson permet d’obtenir un mélange bien plus facilement mangeable, plus facile à digérer et croustillant. Après avoir essayé de cuire votre muesli, vous ne reviendrez plus en arrière !

Le mélange sucre–farine–beurre permet une meilleure cohésion des céréales à la cuisson. Attention, la farine de blé n’équivaut pas du tout à celle de châtaigne en terme de goût !

Le miel et la cannelle donnent du goût aux céréales et un côté gourmand à votre muesli.

Idées d’améliorations

La cuisson au four ! J’attends d’avoir déménagé pour cela, mais je pense qu’il faudrait :

  1. Chauffer miel, cannelle, sucre, beurre, huile et sucre dans une casserole
  2. Mélanger le tout à cuire ensuite
  3. Étaler sur une plaque et cuire à 180° au four pendant –disons– 30 à 50 min

Cela éviterait de cramer les céréales, donnerait plus de cohésion dans la cuisson et plus de croustillant au muesli.

J’essayerais bien aussi l’huile de pépins de raisin plutôt que celle de tournesol.

Et comparer différents miels me paraît judicieux aussi ! Celui que j’ai utilisé là m’a été offert par ma mère, et je n’ai aucune idée du type de miel dont il s’agit…

Commentaires