Japon 2009 : Kumamoto

Kumamoto (熊本市) est une ville au sud du Japon, à l’ouest de l’île de Kyūshū. J’y a passé deux de mes dernières semaines de voyage. Une copine rencontrée sur Internet m’a logé (ah les sites de correspondants linguistiques !) ; d’ailleurs, je ne sais pas si elle lit ou non mon blog, mais je profile de ce billet pour la remercier vraiment chaleureusement pour son hospitalité. En effet, héberger un parfait inconnu rencontré sur Internet n’est pas donné à tout le monde : je la remercie mille fois pour sa confiance !

Donc Kumamoto est une ville un peu post-industrielle. Au premier abord, elle n’a franchement rien d’extraordinaire et semble ennuyeuse à souhait. Mais en visitant bien et en s’éloignant du centre-ville et de la gare principale (qui sont étrangement situés à deux endroits bien distincts) on peut dénicher des endroits fabuleux et très pittoresques.

Lors de mon arrivée, je suis allé directement faire un tour au somptueux château qui trône au centre de la ville. Un concert de musique classique y était donné. Le chateau a été refait il y a très peu de temps. Toutes les peintures ont été restaurées, les panneaux coulissants refaits, les murs sont tapissés de feuilles d’or… C’est sérieusement le plus beau château que j’aie jamais vu au Japon, et contrairement au château de Nagoya, il ne s’agit pas d’un vulgaire musée plein de vieilleries.

On trouve dans une aile du château des panneaux rassemblent des milliers (oui, des milliers) de plaquettes en bois portant le nom d’une famille de la région ayant participé financièrement à la restauration du château.

La galerie complète ici.

A 10 minutes au nord du château se trouve le domaine et la résidence de samouraï Hosokawa Gyōbutei, vieille bâtisse en bois de 24 chambres :

La galerie complète ici.

Une autre journée je suis allé me balader un peu plus loin de la ville, à un endroit dont j’ai oublié le nom depuis… On a pris le bus ; l’endroit est fameux pour ses couteaux et son travail des outils, c’est tout ce dont je me souviens. J’aime beaucoup cette semi-campagne japonaise où la vie semble si paisible.

La galerie complète ici.

Je vous conseille de voir aussi les photos de Suizenji-kōen, le somptueux jardin japonais situé dans cette même ville.

PS : Oui, vous avez surement compris, le Japon me manque énormément, suffisamment pour que je remette mon nez dans des photos d’il y a deux ans et que je recommence à les trier !

J’ai hâte de pouvoir reprendre des vacances et y retourner, même si la vie en veut autrement et que je ne pourrai très probablement pas le faire avant 2 ans…

PS2 : Je ne me souviens plus du noms des brioches de la 2è galerie. Si quelqu’un sait de quoi il s’agit…

Commentaires