Continuons sur le repassage…

J’ai reçu des commentaires positifs sur mon article traitant des chemises, donc je vais continuer sur le même thème :

Récemment, j’ai eu affaire à l’ami Quentin qui n’arrivait pas à se débarrasser de plis sur ses chemises. Selon lui, même en passant 20 minutes à écraser son fer d’un air constipé sur le même malheureux bout de tissu, les plis ne partaient toujours pas (le pauvre, il ressemblait à un vieux chiffon avec sa chemise froissée en arrivant au travail :non:)… J’ai donc intelligemment investigué sur la meilleure manière de remédier à cela.

L’ami Google m’a enseigné plein de bonnes choses (plus ou moins obvious d’ailleurs), dont voici la quintessence :

Premièrement, il ne faut pas utiliser de fonction séchage de votre machine (Bouh le séchage ! La machine s’appelle « à laver », pas « à sécher » ! Pas étonnant que ça fasse n’importe quoi !). Faites le et même un pressing ne peut plus vous les enlever vos plis ! (Quentin a essayé). (Deux fois). :facepalm: Il ne faut pas essorer trop rapidement non plus. Perso je lave à 30°C et essore à 700 tpm, et ça suffit largement.

Ensuite, il faut être présent quand la machine se finit car les chemises ne doivent pas rester mouillées longtemps dedans. En les sortant, il faut les secouer puis les mettre sur un cintre à sécher.

Selon le temps, une demi-journée ou une journée plus tard, alors que la chemise commence à ne plus être mouillée du tout, on repasse ! Le top est de repasser avec une centrale vapeur mais moi je suis pauvre alors j’ai juste un fer à 30 euros de chez Darty, et ca marche déjà très bien.

Déjà en respectant ces quelques règles, il ne devrait plus y avoir de plis. A vous donc de prévoir vos séances de lavage/séchage/repassage selon votre emploi du temps.

Cependant on peut faire MIEUX ! (oui, mieux que pas de plis !)

Je suis tombé sur cette recette miracle que j’ai eu la curiosité de tester. Ca m’a permis de diviser par deux mon temps de repassage tellement le fer il glisse tout seul comme une savonnette sur le tissu !

De l’amidon de riz, du vinaigre et de la glycérine, le tout correctement dosé, c’est tout ce que ca demande ! Je me suis fait une bouteille avec Quentin ce qui suffit pour tenir des mois et c’est franchement pas long ni compliqué. Encore mieux : c’est écolo !

Le fin mot de l’histoire : Bah Quentin a encore des plis (lol le pauvre) :rofl:. Sa chemise est toute nickel après le repassage, mais il lui suffit de prendre le RER le matin pour arriver au boulot avec une chemise toute froissée :what-has-been-seen:. Visiblement, soit le titrage de sa chemise est trop élevé (à partir de 160 ça se froisse tout seul et il vaut mieux réserver ces chemises pour des soirées), soit son fer à repasser est tout moisi (30 euros mon Calor ! Avec le contrat de confiance !), soit les deux ! :mrgreen:

Commentaires